Du nettoyage

courrier envoyé le 4 juin 2014

Madame le Maire,

Je viens vous alerter sur 2 points auxquels je suis régulièrement confrontée en tant qu’usager et riverain de l’ex RN 141.

  • les grilles d’égout sont trop rarement nettoyées, (alors que les tondeuses sont passées généreusement) ce qui ne favorise pas un écoulement et une évacuation des eaux pluviales de façon satisfaisante ; j’ai dû « vider » plusieurs fois la grange attenante à la maison.
  • il avait été convenu avec l’ancienne municipalité, lors de la réalisation du rond-point, que dans le cadre de l’aménagement de l’arboretum, la bande herbeuse située en limite de propriété au niveau du parking réservé aux riverains, serait entretenue par nos soins.

C’est ainsi que depuis, j’essaie de rendre agréable à la vue cette bordure ; d’autant plus que pour la cité de Jean de la Quintinie, il n’y a rien d’extraordinaire à cela et je ne suis pas la seule à agir à Chabanais dans ce sens. (Je ramasse régulièrement les déchets jetés par les fenêtres des voitures et autres gants plastiques)
Vous comprendrez donc ma surprise quand je me suis rendue compte que le désherbant avait été utilisé brûlant quelques plantes.

C’est vrai, nous apprécions l’absence des camions mais il nous reste à nettoyer murs et fenêtres « gasoilés » et nous attendons toujours la réfection du « trottoir » devant la maison (79 route de Limoges)

Journée de la nature, Journées de la Quintinie, Journées du Patrimoine, Développement durable, Biodiversité, Amélioration du cadre de vie, Village touristique : voilà pêle-mêle ce qui me détermine à vous écrire aujourd’hui en espérant que des mesures simples et non coûteuses seront à l’avenir prises : non au désherbant, oui au nettoyage des grilles d’égout !

Vous remerciant de votre attention
Marie- Thérèse Vignaud
Le Chêne vert
Chabanais

desherb

trottoir


Commentaires 2 à Du nettoyage

  1. La première image présente le même massif que celle de l’article « espaces verts »
    J’avais planté ce piquet précisément afin d’empêcher quelque indélicat irrespectueux d’écorner avec obstination cet « angle » pourtant adouci
    . . . il est vrai qu’on rencontre souvent sur nos bords de routes les poteaux, bornes et autres, soigneusement déshabillés en été de pulvérisations radicales

    Quant à la finition de la bordure (image 2) bah, ce décor ne plisse que les yeux des citoyens riverains