On secoue ?

vite « expédié » :

Pub-munic
observations brèves :

  • titre : Arboretum sans autre qualificatif, comme par exemple « Association », ou « Entreprise » voire « Etablissement » ?
    Souvent, lorsqu’on « envoie » un courrier à quelqu’un, puisqu’il est rarement lu par quelque chose, on fait précéder le Nom du Titre, ne serait-ce qu’un Monsieur ou Madame ;
    tout jeune encore, j’avais appris ainsi qu’un courrier à « la Mairie » devait s’intituler : Monsieur le Maire – en mairie – Chabanais – Charente ; mais il y a longtemps que je ne vais plus à l’école, et n’ai donc pas suivi les nouvelles formules de politesse
  • paragraphe 1 : nous voilà rassurés, le « bulletin municipal d’information … relatera … les activités … associatives »
  • paragraphe 3 : action par ailleurs nommée partenariat Public-Privé ?

Il me reste deux questions :
L’association ACV est considérée comme une entreprise ?
ou, la Mairie de Chabanais ne connaît pas plus l’arboretum que l’association qui le fait vivre ?

Sur la 1e question, et donc en a-parte, il reste toutefois étrange que les divers impôts payés par les entreprises ne suffisent pas à financer l’édition d’un « Bulletin municipal »

Sur la 2e question, je dis « ou », mais j’aurais pu aussi dire « et », ou « donc »
Il semble pourtant qu’il existe un registre des « associations loi 1901 » domiciliées sur la commune, peut-être n’est-il pas à jour des nouvelles associations de 1998 ?
Que « leur » reste-t-il alors de nos diverses entrevues officielles, Association Collectif du Chêne-Vert et Association Arboretum du Chêne-Vert ?
Et parmi tant de questions, posées depuis si longtemps déjà et toujours sans réponse :
Devrions-nous demander une subvention municipale afin de sponsoriser cette revue ?
Les autres associations chabanoises ont-elles aussi subit le mépris d’un tel courrier ?
Le village envisagerait-il une communication au moins nationale pour une association attirant surtout, et malheureusement, des visiteurs étrangers, « clients » pour les entreprises commerciales (non loi 1901) ?
Jusqu’où, ou-et jusqu’à quand, raisonner à l’envers ?

Dis papa c’est quoi un « représentant du peuple », un « service public » … ?


. . . et en ce début d’année 2016, l’association ACV reçoit de nouveau ce même tract de l’entreprise marseillaise* éditrice en vue du financement du second bulletin municipal

*probablement, une « grosse boîte » de si loin est-elle aussi un autre choix plus judicieux qu’une petite imprimerie locale ?
tout comme le contribuable du village sera reconnaissant de voir ses impôts participer au maintien de l’emploi de cette ville méditerranéenne


Commentaire 1 à On secoue ?

  1. Un courrier effectivement surréaliste (pas au sens artistique du terme….) ! Quel mépris de la part de la commune de Chabanais qui semble ignorer l’un des éléments principaux de son patrimoine ! Non seulement il y a eu beaucoup d’échanges, de rencontres, mais lors de l’inauguration officielle, les élus étaient là… Même si certains ont changé depuis, ce n’est pas une excuse.