• Archives de la Catégorie A propos
  • Une Vienne

    Travail de stage « tourisme »

    réalisé par Aurélien (14 ans)

    à l’Arboretum du Chêne-Vert

    du 12 au 16 décembre 2011

    (le jeu consistait à présenter aux 3 maires des communes concernées, Chabanais Exideuil Chirac, un projet de développement touristique commun)

    – – –

    Projet touristique

    Développement du tourisme par valorisation la  vallée de la Vienne

    1. analyse de l’existant

    La distance entre chabanais et Exideuil est de 3 km.
    1. parking (équivalent Exideuil au point 9)
    2. le jardin public
    3. la passerelle
    11. arboretum
    12. camping
    13. base nautique
    15 piscine ; tennis ; camping ; stade

    2. projet de complément

    La Vienne entre les deux ponts

    3. saut a l’élastique
    4. animation pour enfant
    5. gué
    6. guinguette
    7. jeux pour enfant
    8. décoration du mur de l’usine
    9. île
    10. terrain de boule
    11. arboretum
    12. camping
    13. base nautique
    14. parcours santé
    Le circuit touristique :
    Le chemin dans son ensemble sera aussi utilisé pour
    •    la découverte (observation) et l’étude de la faune
    •    la flore, (complétée par places, en « chemin botanique »)
    •    la randonné (piéton, vélo, cheval)
    •    le parcours sportif (piéton, vélo, cheval)
    •    points de pêche

    3. synthèse

    Quel que soit le projet touristique (vallée de la vienne, village, jardin, musée) le principe reste le même : « faire un tour ». Le projet que nous proposons de mettre en place est étudié pour correspondre à tous les âges et a toutes les populations (dont handicapées).
    3 espaces de jeux pour les enfants sont aménagés : un sur la commune de chabanais, un sur la  commune d’exideuil, un sur la commune de Chirac. Une guinguette pour chaque commune.
    Même Le saut à l’élastique serait envisageable comme activités à la mode. Il y a aussi des vélos qui sont disponibles pour tout le monde (a négocier avec un louer extérieur).
    Nous vous proposons d’aménager 2 gués. Il ne s’agirait en faite que de retrouver les 2 anciens gués amont du pont d’Exideuil et aval du pont de Chabanais. Le mur de l’usine pourrait être décoré par des artistes locaux et des sculpteurs locaux. L’arboretum d’Exideuil à le potentiel d’être agrandi.
    Le parcours pourrait être agrémenté d’un ou plusieurs kiosques positionnés judicieusement, voire en association aux guinguettes. La pêche serait valorisée si elle bénéficiait d’une ou plusieurs station. L’installation d’un but (football, basket-ball) serait  un plus pour les enfants. Le chemin dans son parcours, et dans ses principaux accès, doit être adapté aux handicapés.
    Il nous parait évident  que ce types de développement touristique rejette de lui-même les engins motorisés. Ce  projet est conçu pour développer le tourisme sur les communes de Chabanais, Exideuil, Chirac. Cela permettra de progressivement faire de ces 3 communes un lieu de vacances habituel pour certains touristes. Ce serait aussi une activité supplémentaire proposée aux habitants du territoire.
    Chaque membre d’une famille pourrait se détendre autour des ces 6 kilomètres ; nous avons écarté une activité (accrobranche) du fait de la proximité de celui de Massignac. Des activités aquatiques (pédalo, voile sur rivière, plongées) mériterait d’être réfléchies.
    L’idée d’une exploitation complémentaire touristique de la piscine n’est pas à écarter ; le camping devrait être valorisé pour être intégré au circuit. Le stade bénéficierait d’une fréquentation plus intense s’il était également ajouté au circuit touristique.
    Le pédalo, la plongée sous marine, la natation et la voile sont quatre autres activités possibles. Le projet est un atout touristique pour la Charente-limousine, il complète l’offre existante : le sommet de la Charente (Montrollet), la forêt d’Etagnac, le site Corot en Haute Vienne limitrophe, les thermes gallo-romains (Chassenon), l’Arboretum du Chêne-Vert (Chabanais), les Lacs de Lavaud (Pressignac), l’espace météorite (Rochechouart, Pressignac), et tous les châteaux et églises du Pays.

    – – –

    Nous reviendrons plus profondément sur cette ébauche, d’aménagement de territoire intercommunal, d’autant que l’association Randonnée Chabanoise oeuvre aussi sur ce tracé

    Le tracé vert correspond sensiblement à l’étude, le tracé rose représentant  les chemins publics volés* par les agriculteurs

    (

    *vol : Le vol est la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui – article 311-1 du code pénal,

    • LIVRE III : Des crimes et délits contre les biens
      • TITRE Ier : Des appropriations frauduleuses.
        • CHAPITRE Ier : Du vol.

        )


  • Boule, verse, et ment

    Juste comme une opportunité de paysage redessiné, sur le principe du « Y’a rien qui va, il faut tout refaire, Il a tout raté »

    nc, de ça aussi, qu’en faire, nous Chabanois ; après une rivière d’eau, une rivière de goudron, deux, mêmes ?, éventrations à vivre autour ?

    Faut-il attendre la fin pour prendre en compte ce nouvel élément du décor ?

    Déviation, contournement, évitement ; déjà trois mots simples, pour faire la différence entre la rivière et la route, le cours d’eau composante naturelle donc parfaitement intégré en ruban de vie, et parcours de vie suspendue à l’écart de toute autre parce que ce chemin là ne compte pas, son seul but étant de fuir un lieu de vie, en évitant tous ceux, lieux de vie, qui pourraient se mettre en travers de cette route

    Dans une époque lointaine, la route, le pont, n’avaient d’autre sens que de relier les hommes ; qui sont donc ces êtres étranges qui maintenant ravagent ces lieux de vie afin de mieux les éviter ; ou fuient-ils donc ?

    RN141 E603 . . . Chabanais c’est ailleurs, à côté, au bord